Alechinsky Pierre
Alloy Marie
Azouzi Mohamed
 B
Badaire Gilles
Bar Alain
Belkahia Farid
Benrath Frédéric
Bernardis Marc de
Besse Geneviève
Binebine
Boisrond François
Bokor Miklos
Brown James
 C 
Chillida Eduardo
Christinat Olivier
Claude Fabien
Clerc J.
Clot Frédéric
Crotti Jean
Cutolo Anne-Marie
 D 
Deblé Colette
Debré Olivier
Degottex Jean
Dickinson Nigel
E
Erbelding Patricia
 F 
Ferrat Stéphanie
Frank Daniel
Franta
Frascotti Mauro
Fretz Philippe
Fretz Stéphane
 G 
Garcin Gilbert
Garouste
Gendre-Bergère Christine
Groborne Robert
Guez Ricord Ch. G.
 H
Haas Michel
Héraud J.P.
Humair Daniel
Ireland Robert
Kacimi Mohammed
Katz Michèle
Keiichi Tahara
Kenna Michael
Kiefer Anselm
Klee Paul
Latil Martine
Latreille Francis
Leick Joël
Le Gac Jean
Le Saec Thierry
Maccheroni Henri
Maoual Bouchaïb
Marchetti Jean-Michel
Matisse
Moa François
Moriani Milena
Muma
Nadaud Daniel
Nachtwey James
 P 
Pastor Gilbert
Pellet Christian
PenoneGiuseppe
Pincemin Jean-Pierre
Plensa Jaume.
Q
Qiu Jie
R
Rampa Michaël
Renna Claude
Rosa Leonardo
 S 
Sala-Vidal Véronique
Sefolosha Christine
Segui Antoni
Slacik Anne
Soulié Tony
T
Tapiès Antoni
Texier Richard
Tilman Pierre
Titus Carmel 
Tourneboeuf Patrick
Trivier Marc
Venet Bernar
Verdeguer V.
Voss Jan
Y
Yamou Abderrahim
Z
Zaech Stephane
 

 

 Marc Desgrandchamps

 
 
Marc Desgrandchamps est né en 1960 à Sallanches (Haute-Savoie). Il a suivi les cours de l’Ecole nationale supérieure des Beaux Arts d'Aix en Provence et de Paris entre 1977 et 1982. Il vit à Lyon où il a son atelier. En 1987 il expose avec Corpet et Moignard au Centre Pompidou. En 1995, première exposition personnelle à la galerie Zürcher, à Paris.
 

Lieux d'expositions

Centre Pompidou , Musée de Strasbourg, Musée des sables d'Olonne, Musée de Saint Etienne, Galerie Zurcher Paris , Galerie Charlotte Moser Genève Suisse

 
Visionner

"La peinture de Marc Desgrandchamps présente une rarissime unité et une logique singulière. Son œuvre semble figurative au premier regard, avec notamment des univers de plages jonchées d’objets anodins. Mais l’œuvre de l’artiste échappe rapidement au mode figuratif et échappe au réel, induisant le spectateur en erreur quand à la familiarité des univers représentés.

L'artiste laisse une large part à des paysages : forêts, prairies, campagnes et plus récemment des plages, où les fragments de silhouettes flottent, fantomatiques, dans un calme inquiétant."

Vu par Henri Loyrette (2004)

«Au fil des années, Marc Desgrandchamps, soutenu, à Paris, par la galerie Zürcher, s'est constitué un public d'aficionados. Ses tableaux - de 1 800 € pour un petit format à 12 000 € pour un grand - sont visibles dans de nombreuses collections publiques françaises: Centre Pompidou, musées de Saint-Etienne, de Strasbourg, des Sables-d'Olonne. Les particuliers apprécient également sa peinture. Henri Loyrette, patron du Louvre et grand amateur d'art contemporain, fait partie de ses inconditionnels. «Les premières toiles de lui que j'ai vues sont les grandes figures de ses débuts. J'ai été frappé par leur force. Mais j'apprécie encore davantage les uvres qu'il réalise depuis les années 1990. Ce n'est pas un artiste qui se repose sur des formules acquises. D'une exposition à l'autre, son style évolue. J'aime le jeu des transparences, les voiles qui se superposent, les dégoulinures. On peut interpréter ses toiles comme un travail sur le souvenir, la réminiscence, le rêve. Mais, à cause de tous ces écrans qui s'opposent à la perception de la réalité, je préfère, moi, y voir une réflexion sur le regard et sur l'appréhension du monde.»

post/avant
next/après

Lire

Marc Desgrandchamps développe depuis une quinzaine d'année un univers pictural singulier.

Sa quête métaphysique  conduit l'artiste à explorer toujours plus avant les territoires oniriques et à produire des oeuvres qui déroulent comme malgré elles des narrations. Chaque tableau mêle mémoire et histoire, passé et présent.

voir aussi : à propos de son exposition au Centre Georges Pompidou, notre Feuillée de janvier 2006

Marc Desgrandchamps peint l'effacement

Longtemps tenu à l'écart des institutions pour son attachement à la figuration, le Lyonnais est désormais parmi les peintres les plus exposés. Son art se fait plus allusif et fantomatique... Philippe Daggen dans Le Monde du 25 06 04

>>> Lire la suite

A Lyon, le peintre Marc Desgrandchamps poursuit son combat marqué par le doute et la transparence... Annick Colonna-Césari dans l'Express du 12 07 2004


>>> lire la suite

 

2004, l'année des expositions Marc Desgrandchamps

>>> plus de détails

Publications

Marc Desgrandchamps

Jean- Pierre Bordaz et Catherine Millet, beau livre broché parution 01 - 2006

80 pages, 39 ill. noir et blanc et couleurs, format 17 x 22 cm. Bilingue français/anglais
ISBN 2 84426 292 9 - FO 7091
Diffusion Union-Distribution

 
éds du Centre Pompidou 17,10 euros
 

Les auteurs s'attachent à montrer ce qui caractérise ces images puissantes et leur résolution formelle. La composition, l'hétérogénéité des surfaces, le problème de la couleur et ces fonds distendus, offrent de vastes questionnements. "La narration, confie l'artiste, est d'ordre pictural et non littéraire", c'est-à-dire que les figures elles-mêmes ne répondent pas directement à un ordre figuratif, à un style reconnaissable ou maniériste. Elles sont des prétextes pour peindre encore plus et donner à voir l'alchimie de la création.

Au sein des tableaux, des drippings, des dégoulinades et des bandes horizontales semblent se contredire, comme si l'existence de la peinture se situait dans l'entre-deux. Les nombreux triptyques qu'il réalise s'élaborent à partir de figures féminines indéfinies provenant à la fois de l'instantané photographique et d'une inquiétante étrangeté, entre figure et abstraction. La peinture se fait énigmatique. Les tableaux se couvrent de voiles légers qui ôte aux êtres et aux choses densité et matérialité. Les contours s'estompent, la matière devient plus fluide.

 
   

Marc Desgrandchamps, 160 p. collectif (auteurs : Isabelle Bertolotti, Valérie Charrier, Benoît Decron, Marc Desgrandchamps, Fabrice Hergott, Thierry Raspail, Pierre Sterckx et Erik Verhagen).

éds Flammarion beau livre 33,25 euros

 
     
haut de page


 

 

Services | Diffusion | Actualité | Contact| ©2007 Art Point France

Art Point France E.I. 490 755 402 R.C.S. Toulon - Tel 06 21 16 98 01